Editorial

Voici enfin le magazine que vous attendiez depuis longtemps. Magazine  destiné à   vous émerveiller,  à enrichir vos connaissances  sur  l’immense variété des tresses et coiffures de notre terre d’Afrique, et pour certaines, à apporter à leur grand talent  toute  l’inspiration dont elles ont besoin. KOUNDAN MAG, c’est son nom, vient donc illuminer d’avantage votre sublime univers de femmes en lui apportant une nouvelle étoile.

La tresse, ce patrimoine culturel africain longtemps négligé, attendait un cadre formel d’expression et de reconnaissance pour ces nombreuses femmes noires que vous êtes à travers le monde, et pour ceux et celles qui aiment la beauté africaine. Ce cadre formel, nous le pensions, semblait avoir été trouvé grâce au « Festival de Tresses Africaines  » que nous organisons chaque année et dont la renommée ne souffre d’aucun doute.

Cependant, chemin faisant, nous nous sommes aperçue que le festival seul ne suffisait pas pour aider toutes ces personnes, à travers le monde, qui aiment les tresses. Les créations de ces tresseuses aux incroyables talents que nous découvrons sur le terrain, dans toutes les villes africaines, restaient encore cachées dans les archives de HATENE PRO­DUCTIONS, structure organisatrice dudit festival. Alors, l’idée nous est venue de créer une revue spécialisée en tresses, coiffures et couture : KOUNDAN MAG. Désormais grâce à votre magazine, ce sont des expériences et des modèles africains qui seront partagés.

Une nouvelle aventure commence ainsi pour vous et pour nous car l’animation des différentes rubriques de ce magazine se fera de commun accord avec vous. Vos suggestions seront nos priorités. Nous sommes et nous resterons à votre écoute pour améliorer ensemble le contenu de votre nouveau compagnon. Plus qu’un MAG, c’est un support de travail pour les tresseuses, coiffeuses et couturiers.

C’est avec vous que nous débutons cette nouvelle aventure. Celle de permettre à toutes les femmes en général et aux femmes africaines en particulier, de se retrouver autour de la tresse, de la couture et des accessoires de mode.

Nous sommes heureux de voir se réaliser ce rêve longtemps caressé, avec l’édition du tout premier magazine de tresses africaines. Conçu pour servir  d’instrument de travail aux salons de tresses, de coiffure et d’esthétique, ce magazine se veut aussi une tribune d’échange entre les femmes de tous les horizons.

Suzanne Kouamé

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *